Archive pour novembre 2009

Noël au Printemps!

Samedi dernier, croulant sous le travail, je n’avais d’autre choix que de m’asseoir devant mon ordinateur pour bosser. Pleine de ressources, j’ai pourtant réussi à me trouver une autre activité à faire et je suis allée au nouvel Espace Chaussures des Galeries Lafayette. J’ai besoin de nouvelles chaussures confo-chics-mais-pas-trop, alors c’était le moment ou jamais (enfin…).

Après avoir fait le tour de l’espace deux fois (et avoir encaissé quelques coups de coudes, de sacoches ou de je ne sais quoi encore parce que la superficie de l’espace ne suffit définitivement pas pour accueillir tant de femmes en transe), j’ai compris que je ne trouverais pas ce que je cherchais. Les chaussures étaient toutes un peu trop ci ou pas assez ça. Dépitée, j’ai pris une grande inspiration et j’ai fait un pacte avec moi-même. Je m’étais durement auto-extirpée d’une tâche qui me tentait au plus haut point: travailler*.  Il n’était quand même pas question que je reparte bredouille! N’écoutant que mon envie de ne pas rentrer tout de suite à la maison, je suis montée au 2e étage, où se trouvent mes marques de vêtements chéries. Après quelques essais-erreurs, j’ai ENFIN trouvé ce que je ne cherchais pas mais qui m’allait si bien! Je suis donc passée à la caisse, avant de rentrer à la maison.

Jusque-là, tout allait relativement bien. C’est dimanche que ça s’est gâté. Quand j’ai voulu réessayer ce que j’avais acheté, j’ai réalisé que la caissière avait oublié d’enlever l’antivol! Impossible, donc, de porter ma nouvelle acquisition… Grrrrrr! Puis je ne sais pas si les Galeries sont maintenant ouvertes les dimanches, mais il était trop tard pour m’y rendre de toute façon. Ce n’est donc finalement que ce soir que j’ai pu m’y rendre. J’avais rendez-vous dans le 10e à 20h30. J’ai donc marché de la Gare St-Lazare – par où je passe tous les soirs lorsque je reviens de mon boulot de banlieue – jusqu’à mon point d’arrivée, et j’en ai profité pour passer par les Galeries, faire retirer le p’tit morceau de plastique de mon chandail.

Ça m’a donné l’occasion de constater que Noël est au Printemps! Oui, oui! Le grand magasin du centre de Paris s’est fait tout beau pour les Fêtes et a aménagé ses vitrines d’occasion. Voyez par vous-même 😉

*Oui, l’ironie que vous sentez à travers les lignes est bel et bien réelle.

Oui, oui, je l'avoue... Moi aussi, derrière ma caméra, j'avais l'air aussi émerveillée que ce petit garçon!

Chic! Et même Bambi est de la partie!

Party!

Matriochkas dansantes...

Ma préférée, c'est celle qui «ROCK», mais toutes les vitrines sont magnifiques...

Nostalgie? Même pas! Juste un sourire parce que je serai bel et bien au Canada à Noël 😉

Et pour encore plus de magie de Noël, cliquez ici! Je vous emmène au Marché de Noël des Champs Élysées!

Même sous la pluie, Noël a son charme à Paris!

Jeudi soir avec ma copine Caro, nous avions planifié une petite promenade sur les Champs Élysées où se tient actuellement le Marché de Noël. Mais, pas de chance, il a commencé à pleuvoir au moment même où nous entamions notre mini-excursion. Déluge. Vraiment.

N’écoutant que notre courage (ou notre folle envie de nous imprégner de la magie des Fêtes…) nous avons décidé de braver ce mouilleux obstacle à notre bien-être total et avons fait le tour des petits kiosques! Si ça vous dit, ouvrez votre parapluie, et accompagnez-nous en photos!

Dans le métro, alors que j'ignorais encore qu'une pluie battante s'abattrait sur nous...

Place de la Concorde, il y a une grande roue pour ceux qui en ont envie (ils étaient quand même peu nombreux)... Pour les autres, la vue sur la Tour Eiffel est magnifique 😉

Il y a des petits kiosques de bouffe, de vin chaud et de petits cadeaux des deux côtés de l'avenue des Champs Élysées...

Ça a peut-être l'air bon, mais... ce sont des serviettes!

Petites plantes à faire pousser. Lorsqu'elles grandissent, elles sont tatouées d'un mot représentatif comme «travail» ou «fortune», par exemple. Avis à tous: maintenant que je sais qu'il y a «fortune», si jamais je reçois un «travail» en cadeau, je pense que je vais être déçue... 😉

Plein de bonne bouffe... dont des Whippets géants!

À voir toutes ces lumières, j'espère que ce n'est pas comme pour le sapin de Noël que nous avions quand j'étais petite: dès qu'une petite lumière brûlait, tout s'éteignait et... il fallait alors LA trouver et la remplacer. Des heures de plaisir. Imaginez avec toutes ces lumières!

Plein de belles attractions pour les enfants, les papas ou les Missk!

Au soleil ou sous la pluie, à midi ou à minuit... Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées!

Bougez pas! On va vous trouver un appart à Paris…

Il paraît que lorsqu’ils ont parti cette agence immobilière de l’Île St-Louis, les deux co-propriétaires sont restés des jours et des jours à se regarder en chiens de faïence, à la suite d’une discussion explosive. Ils étaient incapables de s’entendre sur le nom du commerce. L’idée était d’utiliser leurs deux noms de famille côte à côte, mais chacun voulait absolument  que SON nom apparaîsse en premier.

Leurs épouses, qui ont d’abord profité de leur liberté quelques nuits, ont fini par s’inquiéter. Elles se sont donc rendues sur place. En les voyant, le cul ancré dans leur chaise et les pieds fondus dans le plancher, elles ont crié de concert «Mais que faites vous, à vous regarder ainsi, IMMOBILES ?»

Le visage des messieurs s’est illico éclairé et les deux couples sont rentrés se coucher. L’établissement a ouvert ses portes le surlendemain.

Vous voyez tous ces gens devant? Ils sont en cire et ne bougent pas d'un poil. C'est «concept», hein?

Comment se mettre un air de rumba dans la tête à Amsterdam

Mon cerveau est ainsi fait qu’un mot et/ou une phrase entendus et/ou aperçus suffisent à démarrer, sur mon gramophone céphalique, l’une des nombreuses chansons qui se stockent quotidiennement dans ma mémoire depuis maintenant 32 ans.

Ma récente escapade à Amsterdam a entre autres automatiquement déclenché un peu de Brel et de Leloup dans mon mini juke-box perso. Des tounes auxquelles je m’attendais. Mais la capitale des Pays-Bas a aussi réussi à me faire siffler un air de rumba bien connu, chose à laquelle je ne m’attendais pas vraiment.

Je pourrais vous raconter comment ça s’est passé, mais puisqu’on dit qu’une image vaut mille mots je vais laisser la photo que j’ai prise vous raconter :

chipsy_king

Bamboleo, bambolea... Porque mi vida, yo la prefiero vivir asi... Bamboleo, bambolea...

Et pour ceux qui n’ont pas compris ou ceux qui ont envie de danser le bamboleo :

Oh, et tiens… Tant qu’à y être, un peu de Brel aussi:

Et pour ceux qui ont envie de savoir pourquoi Isabelle est allée r’voir les toxicos à Amsterdam, voici Leloup:

P.S. Je tiens à préciser que par respect pour mes pairs, je ne partage pas illico tous les airs qui dansent gaiement dans ma tête. Parce que mon répertoire est vaste et varié et je crois que ça pourrait causer des divorces d’amitié… 😉

Inter(merde) du mardi minuit

Je ne suis pas très inspirée ce soir. Mais j’avais envie de venir faire un p’tit «coucou» quand même… Alors j’ai décidé de poster une ou deux photos de calembours qui parlent d’elles-mêmes, question de pouvoir subtilement rester quasi-muette.

Et au fait, le titre, ce n’est pas une critique du contenu de ce billet… C’est un test pour voir :

  1. si, curieux, vous cliqueriez
  2. les nouvelles expressions qui, grâce à la présence du mot merde, ressortiront dans la section «critères de recherche » de mes stats… Avec mes contenus pourtant si angéliques, photo à l’appui ci-dessous, j’ai déjà de surprenantes surprises. Comme tous les blogueurs d’ailleurs. M. Paul en a même fait un billet ici. Bien hâte de voir. Ou non, en fait, peut-être pas vraiment.
ange

Si vous doutiez de «l'angélicité*» de mes contenus, vous voilà maintenant convaincus, j'en suis persuadée! (*non, amis Français, angélicité n'est pas une expression tirée du dico Québécois... Je vous le dit tout de suite : ce n'est pas un mot. Alors, ne perdez pas de temps à chercher...**)

Et, roulement de tambour, voici maintenant le programme principal de ce billet : les calembours !

an_vert_du_decor

Je ne sais pas si le VERT est pour «écolo» ou pour «lendemain de veille garanti», comme dans «avoir le coeur à l'envers» (Ouf! Je viens de vous fournir l'incontestable preuve de mon manque d'inspiration |o|)

DSC02880

Un p'tit jeu de mots doux...

**AJOUT 0309 À 8h30 : Eh bien, «angélicité» est un mot. Fidèle à son sens, ce supra-mot d’une pureté incontestable reste toutefois très discret et ne s’est probablement pas réfugié dans beaucoup de dicos, sinon peut-être quelques ouvrages spécialisés… Mais il a bel et bien déjà été préalablement employé comme en témoigne le lien qu’a partagé avec nous Monsieur Seb : un livre présentant une «étude de philosophie médiévale»…!


novembre 2009
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Pendant ce temps sur Twitter…

Paperblog

%d blogueurs aiment cette page :