Archive pour avril 2010

Trois aventurières urbaines à la poursuite des (nombreux) plaisirs de la France!

Il n’y a pas longtemps, je suis allée voir une diseuse de bonne aventure. Je vous en ai parlé ici, vous vous souvenez? J’y suis allée pour passer un moment avec ma copine Marie-Hélène et suis ressortie de là le sourire aux lèvres, le coeur léger et les mains pleines de café frais moulu.

Mme Selda ne m’avait dit que des trucs encourageants et agréablement intrigants tout en me surprenant à quelques reprises en glissant adroitement certaines vérités à mon sujet (fait vécu ou trait de caractère) en cours de monologue.

Ce soir-là, je suis donc rentrée à la maison requinquée mais tout de même prête à laisser s’envoler un à un ses propos que je n’avais pas pris en note contrairement à ses autres clientes. Toutes les «parrrrooooles, parrrrooooles, paroooooles» de Mme Selda sur mon avenir sont donc aussitôt sorties de ma tête pour s’éparpiller dans le ciel de Paris.

Pourtant, il y a quelques jours, la voix de Selda prononçant certains de ces mots a résonné dans ma tête: « Projet. Voyage. Beaucoup de voyages. Boulot jour et nuit. Rencontres. Tout plein de rencontres. Plaisir »… Ça s’est passé quand j’ai réalisé que le projet Espadrille et Champagne 2010 / 3 filles en France allait VRAIMENT voir le jour. Et que j’étais donc VRAIMENT sur le point de retourner vivre la France quelques semaines avec deux filles complètement géniales (Marie-Julie Gagnon et Gina Desjardins).

Moi qui ai voyagé avec un compagnon masculin (que j’adore) au cours de la dernière année, ça me fera tout drôle de ne pas avoir à dire «Je te paie une bière à la brasserie et je te jure que ce ne sera pas long» en guise de négociation quand je spotterai ZE boutique :-)!

Cela dit, vais-je donc me mettre à croire les propos des madames qui disent lire l’avenir dans le marc de café, les lignes de la main ou les boules de cristal? Peut-être pas à ce point-là non plus… 😉

Puis peu importe après tout… Parce que l’important en ce moment, c’est: QUEL MAGNIFIQUE PROJET!

Partir à la conquête des nombreux plaisirs de la France (shopping, gastronomie, vins, spas, châteaux, histoire avec un grand H…) avec deux copines… Mais surtout, avoir la chance de pouvoir partager toutes nos aventures et nos découvertes – en mots, en vidéos et en photos – avec vous tous!

Comment? En bloguant quotidiennement ainsi qu’en twittant et en facebookant nos coups de coeur et nos p’tites et grosses folies LIVE (je nous vois déjà toutes les 3 essayant en vain de fermer le coffre de la voiture suite à une explosion soudaine du nombre de paires de chaussures dans nos bagages…). Le blogue et le compte Facebook seront bientôt en ligne mais vous pouvez déjà nous suivre sur Twitter: @3FillesEnFrance

C’est comme si nous emmenions chacun d’entre vous dans nos valises et sac à dos, mais au lieu d’être coincés entre deux paires de chaussures, voire 45 en fin de périple, vous pourrez vivre nos(vos) aventures à votre propre rythme au bureau, dans le métro ou encore bien installé dans votre fauteuil préféré.

Si ce beau projet peut voir le jour pour une deuxième année, c’est grâce à la super-équipe d’Espresso Communication (conception + réalisation du projet) et d’Atout France, l’agence de développement touristique de la France (anciennement appelé «Maison de la France») qui en est le producteur.

Quant aux contenus, eh bien c’est Marie-Julie, Gina et moi qui nous en occupons de A à Z. Et comme le dit si bien Marie-Julie dans un récent billet: «Ne vous inquiétez pas pour notre intégrité journalistique, ils sont déjà au courant que nous allons être trèèèèès critiques envers tout ce champagne qui coulera à flot… LOL Plus sérieusement, c’était l’un des critères pour que j’accepte le contrat [moi itou!] : n’avoir aucune obligation par rapport au contenu. (Je sens nos producteurs frémir d’horreur à l’idée que nous puissions détester le château de Versailles… Houuuuuu!)»

Nous sommes d’ailleurs en mode «recherches intensives» de générateurs de contenus potentiels actuellement (lire activités, restos, boutiques, musées, spas, endroits à ne pas manquer, visites culturelles, historiques, personnes ou personnages à rencontrer, etc.). Nous savons que les choix seront difficiles à faire… Mais nous voulons vraiment rassembler un maximum d’infos sur les 7 villes que nous allons visiter: Paris, Versailles, Reims, Grenoble, Rennes, Le Havre et Lille.

Vous avez des suggestions, des coups de coeur, des musts qui vous poppent en tête? GO! Vous pouvez nous les communiquer dès maintenant sur le compte Twitter de @3FillesenFrance ou nous écrire directement sur nos comptes FB persos et nos blogues.

Et si jamais l’idée du siècle vous vient en tête alors que nous serons déjà parties, GO aussi! Parce que nous serons toujours branchées et vous répondrons quasi en direct (sauf si nous sommes dans une boutique de chaussures ou chez un caviste… dans ces cas-là il pourrait y avoir un délai)! Vive les médias sociaux!

C’est donc un rendez-vous, fin avril, sur le site www.espadrillesetchampagne.com! En attendant, si j’étais vous, j’irais revoir les capsules de l’année dernière, qui mettent en vedette Isabelle Marjorie Tremblay et Nicolas Saint-Cyr. De quoi nous et vous mettre l’eau à la bouche! Et n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter!

Vous ne pouvez imaginer à quel point j’ai hâââââââte!!! Mais avant que nous ne nous envolions vers la Ville Lumière – notre premier arrêt – et que nous y sabrions le champagne – la 1ère de plusieurs bouteilles… LOL – il nous reste pas mal de boulot de préparation et de planification à faire pour notre/votre voyage !

Alors comme le disent si bien mes amis Français: «À tout’»!

P.S.: Pour les relations de presse à propos d’Espadrilles et champagne, contactez Mélanie Paul-Hus: melanie.paul-hus@franceguide.com / 514 288-2026, poste 225. Merci!

Publicités

Le jeu de mots qui me laissa sans mot…

Comme vous le savez, mon oeil maintenant aguerri fait officiellement équipe avec mon cerveau conditionné aux jeux de mots – parfois poches, pas mal toujours rigolos – afin de vous dégoter les nombreux calembours qui font souvent office de nom de business en France et ailleurs.

Quand j’ai mon appareil photo avec moi, CLIC! Je les attrape et vous les balance ici. Sinon, je suis d’abord déçue: Pourquoi je ne traîne pas TOUJOURS ce foutu appareil avec moi? Puis, si je me trouve dans un quartier chouette (ce qui est souvent le cas à Paris parce que pas mal tous les quartiers sont chouettes), je me dis que ce sera ma belle excuse pour revenir dans le coin.

Chaque nouvelle découverte déclenche sensiblement la même réaction chez moi. Ça commence par un Meuh!, suivi d’un Pfffff, puis d’un Hahaha! Ils sont vraiment incroyables ou d’un Trop fort. J’avoue avoir aussi marmonné quelques Franchement! C’est quoi le lien? voire des Moche… Après cette mini-routine, j’ai généralement plein d’images et d’idées loufoques qui me poppent en tête pour «expliquer» le jeu de mots et je m’empresse de les partager avec vous.

Mais récemment, j’ai été confrontée à un calembour différent. Tout d’abord, ce n’est pas moi, mais bien M. Paul qui l’a déniché (juste pour moi… c’est chou, hein!) alors qu’il était week-end à Nantes. Quand je l’ai vu, sur la photo, j’ai exprimé le Meuh! et le Pffff!, mais rien de plus. À la place, une mini dose de perplexité.

J’ai décidé de dormir là-dessus. Une nuit, 2 nuits, 25 nuits… Il y a comme un bouchon sur mes idées par rapport à ce jeu de mots. Rien ne sort. Je ne parle même pas de page blanche ici, parce que ça se passe avant même qu’il n’y ait une page. Pourtant, il n’a rien de si spécial, ce calembour. Simple, sympathique, facile à attraper.

Je ne sais pas si c’est parce qu’il concerne un art que j’ai toujours particulièrement aimé étudier et savourer et que je considère donc sacré… Mais je ne crois pas. Je pense que c’est plutôt parce que je le trouve, disons, intéressant. Teinté de vérité. Comme un bon conseil.

Petite librairie à Nantes

Lis. Tes. Ratures. Mes ratures, ce sont tous les textes que j’ai écrits et qui n’ont été lus par personne d’autre que moi. Ça m’arrive encore, parfois, de les relire. De ressentir l’essence de ce que j’écrivais il y a plusieurs années avec mes sens d’aujourd’hui. Magique. Ou pathétique .

Mais les ratures, ça peut aussi être les erreurs qu’on souhaite éradiquer de nos souvenirs, mais qu’on arrive seulement à barbouiller maladroitement. Ce serait tellement plus sage de faire un beau gros trait dessus et de relire de temps en temps ce qui se trouve sous cette grasse rature pour ne pas se planter une deuxième fois… non?

Il y a aussi les ratures de listes de to do. Celles qu’on fait le sourire aux lèvres quand une tâche est accomplie. Tellement soulageantes!

Mais moi, mes petites ratures chouchoux, elles sont toutes délicates et elles sont déposées sur les noms des pays que j’ai visités. Celles-là, j’adore les lire! Parce qu’elles ont chacune des pages et des pages de trouvailles, de découvertes, d’anecdotes, de photos… Elles me font parfois sourire, parfois pleurer d’émotion… Et quand je regarde la liste dont elles font partie, celle de tous les pays que je veux visiter, je me réjouis à l’idée qu’il m’en reste en titi, des ratures à faire (et à refaire…)!



avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Pendant ce temps sur Twitter…

Paperblog

%d blogueurs aiment cette page :