Archive pour août 2010

MissK au sommet

Je vous avais promis un billet délicieusement savoureux, mais j’ai changé d’idée. Hier, j’ai fait une petite rando en montagne et j’ai envie de vous en parler. Voici donc un peu de cardio avant de passer à la gastro (dans le sens de «gastronomie», bien sûr).

Je suis allée me promener dans le sentier de la montagne Noire, à Saint-Donat. Ce n’est pas la première fois que je me rends sur ce sommet de 873 mètres, mais on dirait qu’hier, j’ai eu encore plus de plaisir qu’à l’habitude. Peut-être parce que j’étais seule (quoique c’est toujours agréable de gambader – et suer – avec quelqu’un qui monte à notre rythme…). Ou parce que les sentiers étaient moins «bouetteux» que les fois précédentes (dès qu’il pleut, il y en a pour plusieurs jours à avoir une texture quasi-marécageuse)…

En fait, je dis que j’étais seule, mais ce n’était pas vraiment le cas. J’ai croisé quelques randonneurs, tant en montant qu’en redescendant. Des amoureux qui montaient main dans la main, des groupes d’amis qui n’étaient visiblement pas tous au même niveau de forme, des chiens qui s’en donnaient à coeur joie, un monsieur aveugle aidé et dirigé par ses filles (touchant et… motivant!), des p’tites familles… Du monde top shape, du monde essoufflé, du monde en sueur. La plupart bien chaussés, mais deux ou trois en petits souliers à semelle lisse. D’ailleurs, chaque fois que je croise des gens chaussés avec des trucs de ce style-là dans des sentiers rocailleux et humides, j’hésite entre les trouver irresponsables (ça gliiiiiisssssseeeee, des roches pleines de bouette!) ou me dire «C’est quand même chouette qu’ils s’initient à la rando… et puis c’est normal qu’ils préfèrent « essayer » avant de s’équiper, non?»…

Bref, je n’étais pas vraiment seule parce que j’ai croisé des tinamis. Mais également parce que j’avais apporté mon appareil-photo. Quand je prends des photos, je me sens toujours moins seule. Chaque cliché est comme une parole échangée…

La particularité de la montagne Noire, c’est qu’à environ un kilomètre du sommet, on peut voir les débris d’un bombardier Liberator B24 qui s’y est écrasé en 1943. Juste à côté, il y a aussi un petit cimetière, créé à la mémoire des 24 militaires qui ont péri dans cet accident.

Le cimetière et quelques débris de l'avion.

Pour en savoir plus sur la tragédie, vous pouvez, comme moi, vous rendre au sommet de la montagne ou encore lire le récit de l’accident qui se trouve sur le site d’Intercentre.

Perso, je vous conseille d’aller y jeter un coup d’oeil par vous-même. Le trajet est de 12,8 km aller-retour. Selon le site de la municipalité de Saint-Donat, ça vous prendra 1/2 journée si vous marchez d’un pas moyen. Cela dit, je dois marcher vite puisqu’il m’a suffi de 1 h 15 pour me rendre en haut (arrêt sur le site du Liberator inclus) et moins d’une heure pour redescendre en joggant, culbutes incluses. Eh oui, malgré mes «bons» souliers, j’ai réussi à chuter. Résultat: une épaule, un genou et une main en sang, sans compter les pantalons déchirés (merci spécial à Tante Rachel qui les a réparés ce matin). C’était un magnifique spectacle auquel (mal)heureusement personne n’a assisté. Je songe d’ailleurs à me recycler en cascadeuse.

Et vous si vous y allez la semaine prochaine, vous pourrez en profiter pour faire un saut au Festival Rythmes et Saveurs, qui en est à sa 6e édition. Vraiment sympathique comme événement et en plus, c’est Anne-Marie, une autre tante adorée, qui en est la présidente…

Voici ma balade en photos. Sauf la chute. Je suis multi-tâche mais pas à ce point. En espérant que ça vous motive…

Le sentier est balisé et bien entretenu avec des petits ponts par-dessus la bouette.

À environ mi-parcours, il y a le lac Lézard.

Petite chenille et champignons.

La vue du sommet n'est pas spectaculaire, mais avec un beau ciel bleu, elle a son p'tit charme.

Au retour, la lumière était magnifique!

Où est MissK?

Pas à Paris (où était le beau Jude Law la semaine dernière. Snif!). Plutôt au Québec. Entre Montréal, Joliette et l’Ile-des-Soeurs. Mont-St-Hilaire et St-Basile, aussi, la semaine dernière. Bromont au début du mois. St-Donat demain…

Je viens d’ailleurs de m’arrêter pour faire une petite session de calcul mental et je vous avoue que je suis un peu sous le choc. Ça fait près de trois mois que je suis rentrée de France. Trois. Comme dans juin, juillet et août. Et ça fait presqu’aussi longtemps que je n’ai pas ajouté un seul pixel à ce blogue (shame on me!).

Ce n’est pourtant pas parce que je n’ai rien à dire! MissK n’est peut-être plus à Paris, mais je me rassure moi-même, je n’ai pas l’intention d’arrêter de vivre d’aventure en aventures.

Il faut toutefois dire que mes aventures se sont majoritairement déroulées dans mon lit les premières semaines. In my dreams. Tut, tut, tut. Quand je dis «dans mon lit» et «in my dreams», c’est dans le sens de DORMIR. Ben oui. C’est plate, mais c’est ça qui est ça. J’avais réussi à me monter toute une dette et Morphée commençait à sérieusement s’impatienter. J’ai donc remboursé tous mes dodos d’un coup et je me suis même fait un petit coussin d’économies au cas où.

Les heures où je ne dormais pas, j’ai alterné entre travail et – au cours du dernier mois et demi – visites à l’hôpital (mon petit papa dont j’ai parlé ici n’a malheureusement plus vraiment de plumes du tout. Je ne sais s’il sortira de là. Je veux donc passer un max de temps avec lui).

Côté boulot, j’ai écrit. Pas sur ce blogue, mais j’ai écrit! Et question d’atténuer la transition, j’ai d’abord parlé de… champagne! Si vous avez envie de tout savoir sur ce divin nectar à bulles, je vous invite à lire ces 15 petits secrets sur le site de Clin d’Oeil… Sachez qu’il y en a aussi 15 de plus dans la version papier du magazine en kiosque (une briiiiiiique rose qui souligne agréablement le 30e anniversaire de Clin d’Oeil!).

Dans ce même numéro, vous pourrez aussi découvrir la mégaliste Clin d’Oeil: 30 des nouvelles tendances de l’heure. De Montréal à Tokyo en passant par Sao Paulo, je me suis offert un tour du monde virtuel pour les dénicher. Voyages dans le temps, beauté à crédit, virtuel qui devient réel, entomophagie, divorces on-demand, architecture santé, porter la jupe sans se raser… j’ai eu un plaisir fou à les trouver! Je suis aussi partie à la chasse aux activités gratuites à travers le Québec. On en a listé 30 (toujours pour les 30 ans)! Comme un petit agenda pour s’amuser sans se ruiner.

Parmi les autres articles concoctés au cours de ces trois mois, certains paraîtront dans les numéros de Clin d’Oeil d’octobre (le numéro rose, un spécial cancer du sein) et de novembre. Je vous en reparlerai. Mais je peux vous dire que pour l’édition d’octobre, j’ai consciencieusement mis en pratique les conseils prodigués dans l’un des textes et que l’autre, dont le sujet est fort touchant, a réussi à m’arracher quelques larmes…

Oh! Et pour ceux d’entre vous qui ont des enfants et qui sont actuellement en pleine rentrée scolaire, je vous invite à lire mon dossier sur le sujet sur FemmeWeb.

Donc MissK, elle est bien là. Et elle n’attendra certainement pas trois autres mois avant de raconter et de «montrer» de nouvelles aventures sur ce blogue. Je peux même vous dire que mon prochain billet sera délicieusement savoureux!

À bientôt!


août 2010
L M M J V S D
« Juin   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Pendant ce temps sur Twitter…

Paperblog

%d blogueurs aiment cette page :